I- LA GASTRONOMIE REFLET DE L'IDENTITE

1-Empreinte sociale et culturelle de la gastronomie. 

 

 


La gastronomie représente plus largement le patrimoine culturel d’un pays. Ainsi, la façon de manger que ce soit assis sur une chaise, avec une fourchette et un couteau, des baguettes ou encore ses mains est le miroir de l’identité culturel d’une société. Par l’étude de la cuisine d’un pays, la situation géographique, démographique, économique et même sociale apparaît clairement.

Le modèle alimentaire français est une véritable institution. Notre modèle alimentaire français, tel qu'on peut le définir aujourd'hui, repose principalement sur trois critères : le primât du  goût, des pratiques sociales de  convivialité et des  règles conditionnant la prise alimentaire. Aujourd'hui, les tendances fortes de ce modèle français se rassemblent autour de cinq points centraux : trois repas principaux par jour et des repas pris à des heures relativement fixes et communes à tous ; un temps de préparation et une durée des repas relativement élevés ; un repas structuré par 2 ou 3 composantes pris dans l'ordre (entrée, puis plat de résistance, puis fromage et/ou dessert) ; une grande importance accordée au goût des aliments ; et une intervention de savoir-faire transmis par l'expérience.

En France, le modèle alimentaire apparaît comme une véritable institution, la quasi-totalité des individus respectant globalement ses normes. La gastronomie française : une valorisation de notre modèle alimentaire

À partir de ce modèle alimentaire est née ce qu'on a l'habitude d'appeler la gastronomie française. Celle-ci apparaît comme une « reconnaissance », une « valorisation » et une « verbalisation » d'un modèle alimentaire français qui s'est façonné au cours du temps, de l'Antiquité à la Modernité en passant par le Moyen Âge et le Siècle des Lumières, nous apportant ainsi l'ensemble des règles du « bien manger » que nous connaissons aujourd'hui. En France, nous refusons catégoriquement l'idée que l'acte alimentaire puisse se réduire à sa seule dimension fonctionnelle. Notre gastronomie française, du grec gaster et nomos – règles qui gouvernent nos estomacs, est définie comme l'ensemble des règles qui constituent l'art de la bonne chère. La gastronomie s'inscrit dans la continuité du modèle alimentaire français

Les repas gastronomiques : un perfectionnement des repas du quotidien Le repas gastronomique, celui de l'exception, est une variation améliorée du repas ordinaire – ou repas du quotidien – où l'on trouve plus de plats, et des plats plus élaborés, que l'on prépare avec plus d'attention, destinés à un plus grand nombre qu'à l'habitude ; les rituels y sont également plus nombreux ; enfin le temps consacré à la prise alimentaire est plus important. En miroir, le repas du quotidien est un repas gastronomique adapté aux spécificités des nouveaux modes de vie, aux contraintes du travail et aux cycles de vie. Les différences qui existent entre repas du quotidien et repas gastronomique sont de degré et non de nature. En d'autres termes, pour passer de l'un à l'autre, il suffit de « mettre les petits plats dans les grands », et d'une manière générale de renforcer les trois piliers du modèle alimentaire français (goût, convivialité, règles). Il n'existe donc pas de ruptures entre ces deux types de repas. Lorsque les Français sont consultés sur la définition de la gastronomie, ils conçoivent « le repas gastronomique » en premier lieu comme  « une culture dont tous les Français sont porteurs » (84%), ensuite seulement comme « une affaire de grand chef » (69%).

Parce que le repas gastronomique est perçu comme une version améliorée du repas de tous les jours, la plupart des Français considèrent la gastronomie comme accessible. Un des marqueurs des repas gastronomiques : la sophistication du menu.

Il est donc important pour chaque nation de contrôler son « image culinaire ».

Celle de la France fait partie des plus renommées au monde. Elle est associée au raffinement, au luxe, au romantisme… Elle est bien plus qu’un indicateur, c’est un des symboles du pays. C’est pourquoi il est primordial de la préserver pour maintenir dans la conscience collective des nations cette dimension valorisante pour la France d’autant plus que la gastronomie française est la première attraction touristique du pays.

Elle attire autant les touristes chinois que les cuisiniers italiens, c'est à la fois un partage des valeurs et un échange avec l'international ayant des retombées économiques non négligeables.

La gastronomie française est une cuisine ancienne, extrêmement diversifiée et réputée. Il est également évident que c'est une cuisine qui a connu une évolution à travers le temps, elle a peu à peu changé pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui.

Cette évolution se remarque dans le milieu professionnel (grand restaurants, hôtellerie).

La cuisine conviviale et familiale est donc devenue au fil du temps une cuisine de précision extrêmement raffinée et technique (qualifiée d'art par certaines personnes). Malgré cette évolution vers la modernité la cuisine française a su rester traditionnelle.

Toutes ces raisons font que la cuisine est une fierté nationale en France.

Afin d'illustrer le renouveau de la cuisine française il faut signaler l'organisation de la première fête de la gastronomie le 23 septembre 2011 qui a connu une participation massive.

La France est aussi connu pour une de ses traditions: la transmission du savoir de génération en génération. Dans ce domaine la cuisine ne fait pas exception, en effet cette transmission est très importante pour les français et certaines recettes transmises de mères en filles sont parfois considérées comme de véritables trésors et jalousement gardées.

On peut dire que le sujet de la gastronomie et de la cuisine en France est un sujet complexe. En effet la cuisine est de nos jours de plus en plus appréciée, elle est un vrai phénomène de mode en France. Elle est partout et certains se passionnent réellement dans ce domaine. La cuisine française n'en demeure pas moins extrêmement variée si bien que chaque région a ses propres spécialités, des produits qui leur sont propres et qui donnent à chaque terroir sa spécificité.

La cuisine est donc révélatrice de la société et du rapport qu’elle entretient avec la gastronomie.


2-Quelques plats typiques de la France.

 

     La France jouit d’un patrimoine culinaire tellement vaste qu’il serait trop long d’en dresser une liste complète. De plus, les grands chefs français, en tant qu’artistes de la cuisine, invente chaque année des plats particuliers qu’il est impossible de recenser. Néanmoins, certaines spécialités les plus réputées hors de France sont à même de représenter les plats de notre pays. Ces plats typiques sont par ailleurs très répandues en France et peuvent être dégustées au travers tout l’hexagone.

  • Le pot au feu :viande de bœuf, poireaux, carottes, cuits dans un bouillon gras) à déguster avec des cornichons et moutarde.

  • Le steak tartare: viande de bœuf hachée que l’on mange cru avec des condiments oignons, jaune d'œuf, ketchup, cornichons, moutarde, sauce worcestershire,..) Certains demandent à cuire le steak. servi avec des frites. et toutes les viandes de bœuf grillé ( cote de bœuf, morceau épais de 5 centimètres,) bavette, pavé de rumsteck.



  • Tournedos rossini:bœuf épais de 6 centimètres servi avec du foie gras et un toast.





  • Le petit salé : lentilles avec de la viande de porc , saucisses lentilles.



 

  • La potée: base de choux, carottes, pommes de terre, suivant son nom potée alsacienne, auvergnate, lorainne, basquaise, etc … on ajoute différentes viandes ou saucisses, et autres légumes ( haricots blancs, poireaux, navets …)



  • Civet de lapin: lapin cuit après une marinade au vin rouge, servi en sauce, souvent servi avec des pâtes.

 

 

  • Croque Monsieur : du jambon entre deux tranches de pain de mie, de la béchamel et du gruyère gratiné sur le dessus.

 



  • Croque Madame:le croque monsieur avec un œuf au plat posé sur le dessus.

 



  • Les escargots :farcis, le plat typique français les escargots sont servis dans leur coquille après avoir cuit au four avec une farce ( beurre, ail et persil).





  • Les ris de veau:les rognons, les cœurs,sont des abats cuisinés avec des sauces.

 



  • Choucroute: lard à cuire, pomme de terre , saucisse de montbéliards.

 


  • Bouillabaisse: Une dans laquelle on fait tremper du pain grillé frotté d'ail , puis les poissons.

 

   

 

3-Les specialitées française.

 


calendrier-publicitaire-carte-du-gout.jpg

 

 

Commençons par un des mets les plus prestigieux de la cuisine française : le foie gras. Le foie gras est une sorte de pâté, mais ne vous avisez jamais de parler du foie gras comme d’un pâté, ce serait un sacrilège. Le foie gras se déguste les jours de fête et principalement à noël et le premier de l’an. Très cher, le foie gras se déguste sur des petits pains grillés mais peu aussi se cuisiner à la poêle ou fondu sur de la viande.

Un second met très rare et cher mais particulier à certaines régions françaises : la truffe. C’est un champignon assez rare qui pousse en respectant des règles strictes imposées par la nature. Poussant sous terre, sous les chênes seulement, il n’y a que des chiens ou des cochons truffiers qui parviennent, avec leur odorat développé, à trouver sous terre le fameux champignon. La truffe se déguste par petits morceaux tant son prix est très élevé. Il est plus rare d’avoir le privilège de goûter à ce champignon à moins d’aller dans des restaurants prestigieux.

Déjà plus abordable et plus réputé au-delà de la France, sont les fruits de mer. Rien d’exceptionnel puisque chaque pays possédant des côtes peut en profiter. Seulement, chaque région développe sa façon de préparer les fruits de mer. Ainsi, nous avons en France et plus particulièrement en Charente-Maritime, l’éclade. Cette préparation consiste à disposer des moules fraîches sur une planche possédant en son centre quatre clous. Les moules sont disposées autour de ces clous et le reste se met autour, comme une suite de dominos. Il ne fait alors pas bouger brusquement sous peine de tout faire tomber. Ensuite, on dispose sur les coquillages un tapis d’épines de pins. Ces épines sont un combustible très efficace. On met le feu à cette préparation et une fois le feux et les cendres dissipées, les moules sont cuites et prêtes à être dégustées ; avec les doigts et un peu de beurre. Les régions atlantiques sont aussi spécialisées dans l’élevage d’huîtres. Ces mollusques sont très appréciés des français et elles accompagnent le foie gras lors des fêtes de noël. Les huîtres se dégustent crues avec un peu de citron et de beurre salé ou cuites et farcies.

 

     Evidemment, il est impossible de venir en France sans manger du fromage.

Grâce à sa grande production laitière, la France possède plusieurs variétés incomparables de fromages.Loin des produit offert par les supermarchés sous vide, les véritables fromages rebutent de prime abord à cause de leur forte odeur. Cette caractéristique se destine à la plupart des produits fromagers car le produit est issu de moisissures. Le fromage est préparé artisanalement et provient du lait de différents animaux, généralement celui de la vache, des brebis ou des chèvres. Il se mange en fin de repas toujours accompagné de pain et est très apprécié avec certains vins. Il existe plus de 350  sortes de fromages différents. Chaque région peut avoir ses spécialités fromagères... Certains, comme le roquefort, le camembert ou l'emmental, ont une renommée mondiale.

 

Depuis plusieurs décennies, la fabrication de fromage a sut passer du cadre familial au cadre industriel ; chaque année, la France produit plus de 1 200 000 tonnes de fromages par an : la plus grosse production de la Communauté européenne.

carte-fromage-lactalis-big2.jpg



Le pain justement, venons en. La France c’est aussi sa viennoiserie et sa pâtisserie. Les croissants, chocolatines et autre pain tels que la baguette, sont propres au patrimoine gastronomique. Ces viennoiseries sont consommées à tout heure et accompagnent les petits déjeuner. Les boulangeries représentent l’endroit où l’on prépare et vend la viennoiserie. Les boulangers travaillent la nuit pour travailler la pâte des viennoiseries et des pains, il les fait cuire et les vend le matin. Le plus apprécié des français, c’est de pouvoir déguster tout ça au sortir du four, encore chauds, fondants et croustillants. Ces « friandises » typiquement françaises sont par ailleurs très appréciée des américains et des anglais.


Les aliments sucrés sont le péché mignon des français. La preuve en est : la pâtisserie. La pâtisserie c’est l’art des produits sucrés et la confection de desserts. Les pâtissiers se révèlent être les meilleurs fabricants de gâteaux et autre merveilles sucrées qui peuvent emprunter des milliers de forme et de goûts différents. Les pâtisseries se dégustent à la toute fin d’un repas. Beaucoup de personnes connaissent les subtilités qui permettent de préparer les desserts communs, à condition de suivre à la lettre les recettes pour avoir le résultat escompté.


 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site